Accueil > Le TOP > Statistiques de croissance :

Statistiques de croissance : Drogue et prostitution dans les calculs de l’INSEE

Les nouvelles normes du système européen des comptes impose aux pays membres d’inclure la drogue et la prostitution dans le calcul du PIB. Cet effet d’aubaine pour l’affichage du PIB a été suivi par l’Italie, l’Angleterre et la Belgique. La France s’y refuse.

Publié ou mis à jour le vendredi 29 août 2014 par

Statistiques de croissance : Drogue et prostitution dans les calculs de l'INSEE
94
0
0
0

2Eurostat demande aux Etats membres de prendre en compte les activités illicites dans le calcul de leur PIB2

Les nouvelles normes du système européen des comptes (SEC), sur la base des recommandations d’Eurostat, l’institut européen de la statistique, préconisent aux Etats-membres d’intégrer la plupart des activités illégales créatrices de richesses (dont le trafic de drogue et la prostitution) dans les statistiques nationales. Eurostat et le SEC estiment qu’il s’agit de transactions commerciales menées d’un commun accord.

2Italie, Royaume-Uni et Belgique incluent déjà la prostitution et la drogue dans leur calcul de PIB2

A l’instar de l’Italie et du Royaume-Uni, la Belgique vient de déclarer qu’elle allait désormais intégrer l’argent issu de la prostitution et du trafic de drogue au calcul de son produit intérieur brut (PIB). Les annonces successives de ces pays de l’Union européenne ont étonné, tant l’idée semble surprenante, mais elles résultent pourtant d’une obligation européenne.

L’Italie a confirmé le 22 mai qu’elle intégrerait dans le PIB, l’argent de la drogue, de la prostitution, de la contrebande de tabac et d’alcool (une « économie criminelle » évaluée en 2012 à 10,9 % du PIB par la Banque d’Italie).

Le Royaume-Uni a lui estimé que les revenus générés par le trafic de drogue et la prostitution pourraient augmenter le PIB nominal de 12,3 milliards d’euros, un peu moins de 1 %.

2L’INSEE inclut le trafic de drogue dans ses stats, mais pas dans le calcul du PIB2

L’institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a indiqué, mardi 17 juin, qu’il ne prendra en compte que le trafic de drogue dans ses statistiques sur la richesse nationale, et dans une partie qui ne concerne pas le calcul du produit intérieur brut. Ce faisant, l’Insee ne se plie pas aux demandes de l’Europe en la matière.

Stats sur cette stat : Statistiques de croissance : Drogue et prostitution dans les calculs de l’INSEE

Donnez une note à cette stat (sur 5) :
1 vote
Indice de reprise dans les médias :
Popularité de cette stat : 44 % d'une popularité maximale de 3.
Facteur de lisibité relatif de cette stat : 661 / Jour