1er tour élection présidentielle 2022, bis repetita de 2017 : Emmanuel Macron 27.85% et Marine Le Pen 23.15% vont s’affronter au second tour © stock.adobe.com

1er tour élection présidentielle 2022, bis repetita de 2017 : Emmanuel Macron 27.85% et Marine Le Pen 23.15% vont s’affronter au second tour

Sans surprise, 2022 rejoue le scénario de 2017, avec l’arrivée en tête d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen au 1er tour de l’élection présidentielle.

Publié le

Résultats officiels du premier tour :
Emmanuel Macron : 27.85% Marine Le Pen : 23.15%Jean-Luc Mélenchon, une belle 3ième place !

Comme attendu également, le candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, arrive en troisième position avec 21,95% des voix.
Tout comme en 2017

Ils vont rejouer le match de 2017. Le président sortant, Emmanuel Macron, affrontera de nouveau la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, au second tour de l’élection présidentielle. Le chef de l’Etat décroche la première place au premier tour, dimanche 10 avril, avec 28,5% des voix – contre 24% en 2017 –, soit plus de cinq points d’avance sur sa principale concurrente, qui obtient 23,6% des voix – contre 21,3% en 2017 –, selon une estimation Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, France24/RFI/MCD, Public Sénat/LCP Assemblée Nationale et Le Parisien-Aujourd’hui en France.

Quatrième en 2012 et 2017, Jean-Luc Mélenchon monte cette fois-ci sur la troisième marche du podium mais échoue une nouvelle fois à se qualifier pour le second tour, malgré la bonne dynamique de sa campagne. Le candidat de la France insoumise récolte 20,3% des voix, soit mieux qu’en 2017 (19,58%).
La lourde désillusion d’Eric Zemmour

Très loin derrière lui, le candidat d’extrême droite Eric Zemmour arrive en quatrième position. Avec 7% des voix, le rival de Marine Le Pen finit bien en-deçà de ses ambitions initiales.
Une faible performance pour Valérie Pécresse

Il est talonné par la candidate des Républicains, Valérie Pécresse, qui ne recueille que 5% des suffrages, loin derrière le résultat obtenu par le candidat du parti, François Fillon, en 2017 (20,01%). C’est le pire score pour le parti traditionnel de droite sous la Ve République.

Le candidat écologiste Yannick Jadot obtient, lui, 4,3% des voix, un score bien éloigné des prétentions des écologistes en début de campagne. Son appel à faire fi du vote utile à gauche en faveur de Jean-Luc Mélenchon n’a pas été entendu. Impossible, en revanche, de comparer ce résultat à 2017 puisque les écologistes s’étaient rangés derrière le candidat du Parti socialiste. Du côté du PS, justement, la déroute annoncée s’est bien réalisée : avec 2% des voix (contre 6,36% pour le candidat socialiste Benoît Hamon en 2017), la maire de Paris, Anne Hidalgo, entraîne le parti socialiste dans une crise profonde. "A l’issue de ce premier tour, les résultats comme l’abstention témoignent d’une France divisée et à une extrême droite aux portes du pouvoir, a-t-elle réagi. Alors, pour que la France ne bascule pas dans la lutte de tous contre tous, je vous appelle à voter contre l’extrême droite en vous servant du bulletin de vote Emmanuel Macron. (...) Ce choix n’efface en rien mes convictions de femme de gauche." Anne Hidalgo est devancée par le candidat communiste, Fabien Roussel (2,6%), qui arrive lui aussi au-dessous de la barre fatidique des 5%, qui permet de se faire rembourser ses frais de campagne.

L’adresse originale de cet article est https://www.francetransactions.com/...

Votre avis

Forum des lecteurs : votre opinion, un témoignage, un avis, lancez un débat!