Accueil > COMPORTEMENTS > L’islamophobie et l’antisémitis

L’islamophobie et l’antisémitisme en progression en France

Les Français mesurent bien la poussée de l’islamophobie et de l’antisémitisme dans leur pays et approuvent l’intervention de Français Hollande pour apaiser les tensions entre le CRIF et le CFCM. 

Publié ou mis à jour le dimanche 1er mars 2015 par

L'islamophobie et l'antisémitisme en progression en France , ,
94
0
0
0

Les Français pensent que l’Islamophobie et l’antisémitisme progressent en France depuis ces dernières années Le regard pessimiste que portent les Français sur leur pays ne s’applique pas qu’à l’économie … sur le plan des valeurs, de la tolérance et du « vivre ensemble », ils sont tout aussi sévères dans leurs jugements.

Ainsi, les deux-tiers de nos concitoyens (68%) estiment que l’antisémitisme progresse dans notre pays depuis ces dernières années. Ils sont même plus des trois-quarts (77%) à penser de même s’agissant de l’islamophobie.

Bien sûr, ce n’est là qu’une perception de nos concitoyens sur la société et donc sur les autres plutôt que sur eux-mêmes. Dès lors, ces résultats ne signifient pas que l’antisémitisme et l’islamophobie progressent en réalité en France (on peut très bien avoir le sentiment qu’une idée critiquable progresse justement parce qu’on la juge soi-même de moins en moins acceptable) mais cela nous indique que les Français ressentent, eux, cette progression de l’un et l’autre dans leur pays. Comparés aux statistiques objectives et aux sondages permettant une mesure sur le racisme, l’islamophobie et l’antisémitisme, on observe que, malheureusement, ce sentiment rejoint effectivement une réalité.

Le baromètre réalisé depuis de nombreuses années pour la CNCDH et le SIG réalisé par nos confrères de CSA puis de LH2 sur le racisme et l’antisémitisme et qui mesure objectivement à partir de très nombreux indicateurs le taux de racisme et d’antisémitisme en France montre effectivement, une nette progression du racisme, de l’islamophobie et, dans une moindre mesure, de l’antisémitisme.

Lors de sa dernière livraison, en avril 2014 (données 2013), le baromètre indiquait par exemple que 35% des Français assumaient de se déclarer au moins « un peu racistes » (9% « plutôt racistes », 26% « un peu racistes », 25% « pas très racistes » et seulement 39% « pas racistes du tout »). Ils n’étaient « que » 22% à le déclarer en 2009 au moment où démarrait la crise, soit une progression de 13 points (et donc de 50%) du racisme assumé en l’espace de 5 ans. Plus fort encore, dans ce même baromètre, 14% des Français estimaient qu’il existe des races supérieures à d’autres, alors qu’ils n’étaient que 8% à le penser les années précédentes. Enfin, un tiers des Français (34%) estimaient que les musulmans n’étaient pas des Français comme les autres (14% le pensaient s’agissant des juifs), 56% qu’ils constituaient un groupe à part dans la société française (31% pour les juifs) et 50% disaient avoir une opinion négative de la religion musulmane (26% pour la religion juive). Bref, nos concitoyens ont donc bien raison d’être si nombreux à considérer dans notre sondage que l’antisémitisme et l’islamophobie progressent en France… et surtout d’être aussi unanimes à le penser quelle que soit leur orientation politique et leur milieu social. Ainsi dans notre sondage on observe, chose rare, que 75% des sympathisants de droite et 84% de ceux de gauche partagent l’idée que l’islamophobie progresse en France.

Selon-vous l’Etat doit-il prendre des mesures pour réformer l’Islam de France ou pensez-vous plutôt que c’est aux musulmans de décider eux-mêmes de l’organisation de leur culte, comme le font toutes les autres religions ? 2 - Les Français donnent raison à François Hollande d’être intervenu pour rapprocher les Présidents du CRIF et du CFCM mais ils sont nettement plus partagés sur le fait que l’Etat Français puisse intervenir pour réformer l’Islam de France. Cette poussée objective du racisme, de l’antisémitisme et de l’islamophobie, bien ressentie par nos concitoyens les incitent probablement, séparation des églises et de l’Etat ou non, à juger légitime que le Président soit intervenu pour rapprocher le CRIF et le CFCM. En effet, après la polémique de cette semaine entre le responsable du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) et celui du Conseil Représentatif des Juifs de France (CRIF) suite aux propos tenus par ce dernier sur les jeunes musulmans, François Hollande a tenu à les réunir pour opérer un rapprochement et un apaisement. Les Français auraient pu difficilement s’opposer à cette décision du chef de l’Etat, mais à tout le moins estimer que cela ne relevait normalement pas de ses prérogatives. Il n’en est rien : 63 % des Français estiment que François Hollande a été dans son rôle en opérant ce rapprochement. Si les sympathisants de gauche plébiscitent cette intervention, ceux de droite ne s’y opposent - pour une fois majoritairement pas – un sur deux (49% contre 51%) donne quitus à Hollande sur ce point. En revanche les Français sont beaucoup plus partagés sur l’autre sujet de débat cette semaine s’agissant des religions, la réforme de l’Islam de France et le rôle que doit/peut jouer l’Etat dans ce domaine. Ainsi, 49% des Français estiment que l’Etat doit prendre des mesures pour réformer l’Islam de France tandis que 51% pensent au contraire que c’est aux musulmans de décider eux-mêmes de l’organisation de leur culte, comme le font toutes les autres religions. Cet apparent équilibre masque en réalité de profondes disparités de perceptions notamment entre les sympathisants de droite, qui eux pensent majoritairement que l’Etat doit intervenir (55% contre 45%), et ceux de gauche, qui estiment à l’inverse que c’est aux musulmans de décider eux-mêmes de l’organisation de leur culte (56% contre 43%). On comprend mieux que le Ministre de l’Intérieur se soit montré prudent en proposant des solutions assez mixtes où l’intervention de l’Etat se dessine à la marge plutôt qu’en première ligne comme l’avait fait Nicolas Sarkozy lorsqu’il avait poussé à la création du CFCM et avait à l’époque largement médiatisé son intervention dans ce domaine.

Stats sur cette stat : L’islamophobie et l’antisémitisme en progression en France

Donnez une note à cette stat (sur 5) :
1 vote
Organisme à l'origine de cette stat : Odoxa pour iTélé, le Parisien
Indice de reprise dans les médias :
CO2 produite par cette stat : 5 Kg de CO2
Popularité de cette stat : 31 % d'une popularité maximale de 4.
Facteur de lisibité relatif de cette stat : 678 / Jour